Le merveilleux n’entrera pas dans ta vie, tant que tu ne l’auras pas invité..         Le merveilleux      n’entrera pas dans ta vie,         tant que tu ne l’auras pas invité.            Le merveilleux       n’entrera pas dans ta vie ,              tant que     tu ne l’auras pas               invité.       Le merveilleux                       n’entrera pas                     dans ta vie ,            tant que tu ne l’auras pas invité.                         Le merveilleux                                                   n’entrera pas                         dans ta vie ,               tant que                     tu ne l’auras pas                       invité.     une voix de plus en plus chuchotée,  et puis qui se tait.

Je l’ai tellement ressenti ces derniers mois et je te l’ai tellement dit aussi, c’est à croire que chaque fois que nous sommes si bien ensemble, tu trouves quelque chose pour que la situation se transforme en dispute et en claquage de porte. Si bien qu’à force de te le répéter, tu le disais avant de commencer à chercher des failles chez moi, et consciente de ce qui se jouait, je résistais le plus longtemps possible, j’ai même quelquefois vraiment réussi, comme si nous étions encore et encore de nos jeux de pouvoir, qui va gagner ?

À ce jeu-là je crois bien qu’il n’y a que des perdants, puisque quand les moments merveilleux sont passés, c’est la souffrance qui s’installe, le gros nœud dan la gorge pour l’un, les migraines pour l’autre, qui entrainent tes décisions de ne plus nous voir, tout en avouant que tu ne veux pas me perdre.

Je sais que ces moments merveilleux sont inscrits dans mon ADN et que, quoi qu’il se passe ,rien ne pourra me les prendre. Tous ces pas que j’ai franchis grâce à nos moments faciles ou moins, et qui m’ont fait grandir encore, ils ne peuvent être effacés.

Et cette prise de conscience de ce matin, en écoutant à nouveau la méditation de Laurent, ne fera qu’imprimer encore plus ce merveilleux.

De quoi avais-je peur, en laissant entrer le merveilleux dans ma vie ? `

Quelles étaient mes croyances à ce sujet ?

Où donc se cachaient les loyautés ?

Je n’ai pas été bercée dans cette vision du merveilleux Les contes de fées je les ai découverts vraiment en les racontant à mes enfants et à mes élèves à d’école maternelle. De mon enfance, je n’ai pratiquement aucun souvenir, et les quelques bribes qui en resteraient seraient plutôt des expériences excessivement douloureuses.

Des années de labourage de mes terres intérieures m’ont conduite à voir la vie autrement, et à m’exclamer de temps à autre, justement dans ces moments d’émerveillement ; MERCI, MERCI MERCI LA VIE.

Mais comment aurais-je pu imaginer que cela puisse être un état permanent ? D’autant plus quand je dis OUI à une nouvelle relation amoureuse, d’autant plus que j’ai peut-être mis la barre un peu haute, ou bien que j’ai été merveilleusement EXAUCÉE et que le nouvel amant est tout à fait l’homme de la situation

Dans tous les cas, il a été le divin partenaire  de cette expérience,

et quelle que soit l’issue de cette relation, je le remercie et j’expie. 

Moi, Maria, j’assume et j’accepte que lorsqu’il s’agit de laisser entrer le merveilleux dans ma vie, je ne peux réagir autrement qu’en pensant que cela ne peut pas durer

Désormais, lorsque je serai en position de laisser entrer le merveilleux dans ma vie , je choisirai une autre attitude.

Même si je ne sais pas encore quoi, je sais que je trouverai sur le moment.

le 19 avril 2021

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email